« Lorsqu'un héro naît des cendres d'un monde oublié... »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum ouvre enfin ses portes ! Nous attendons avec impatience la venue de nos prochains membres. De nombreux grades importants sont encore disponibles.

Partagez | 
 

 « Que fondent les flammes et brûle la neige, que dansent les démons de la folie... » - L'Ensorceleur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'Ensorceleur

avatar

Messages : 6
Points : 0
Date d'inscription : 05/03/2016

MessageSujet: « Que fondent les flammes et brûle la neige, que dansent les démons de la folie... » - L'Ensorceleur.   Ven 8 Juil - 22:44

Personnage par
PF

Nom : aucun. L'Ensorceleur, le Spectre, le Loup...
Genre : masculin.
Age : inconnu. Apparemment jeune mais mature.
Race : blue bay shepherd.
Pelage : bleu sombre.
Origines : inconnues.

Famille : inconnue.
Groupe : chiens sauvages.
Rang : meute des Montagnes.
Spécificité : alpha mâle.

L'ENSORCELEUR
Ainsi est-il...
Silence.

Il approche. Taisez-vous. Ne bougez plus. Voyez, au loin, la silhouette invisible. Vous ne l'aviez pas entendue. Un spectre ne fais aucun bruit. Il ne marche pas ; il vole. Il glisse, silencieux, dans les ombres nocturnes. Un loup, dîtes-vous ? Il n'y a plus de loups, ici. Vous en doutez, à présent. Cette grande silhouette musclée, harmonie parfaite entre la puissance et l'agilité, mince mais robuste, aux pas fantomatiques... C'est un loup. Un loup qui erre sur son territoire par cette nuit de faible lune, nimbé de reflets bleutés par l'astre.

Silence.

Mais il est trop tard. Il nous a sentit, sans doute. Son regard pâle et perçant, à la teinte mêlant mi-azur et glace, mi-ambre et or, se plante dans notre direction. Il sait, depuis le début. Il menace en silence. Là est son empire. Le silence des ombres.
Il approche. Vous voyez, désormais, ce n'est pas un loup. Son poil est plus long que celui d'un loup. Il le protège des froids vents de la montagne, sans le désavantager face aux chaudes brises des latitudes plus clémentes. Il n'est pas noir corbeau, comme vous le pensiez ; il est bleu. Bleu sombre. Avec une petite tâche immaculée sur le poitrail, comme un morceau de neige refusant de lâcher prise.

Silence.

Soudain, un éclair d'ombre, accompagné d'un éclat immaculé. Le sang jaillit, pourpre et poisseux, lorsque les puissants crocs du Roi déchirèrent la chair comme une fragile aile de papillon. Ainsi l'Ombre va. Ainsi l'Ensorceleur est-il.
L'ombre du sang.
Silencieux. Mystérieux. Inconnu. Tel est l'empereur de ces terres. Il parle peu, il parle lorsqu'il le faut, comme il le faut. Les mots sont des armes. Pourtant, ses crocs parlent aussi. Un nom ? Qu'est-ce qu'un nom, au fond ? Un miroir ? Un écho ? Le pâle reflet d'une âme corrompue ? Il n'a pas de nom. Il n'a rien. Sage mais féroce, protecteur mais violent, il sera celui qu'il sera, et peu lui importera qui vous soyez. Comment décrire un tel Loup ? Il vit pour la guerre, il désire la paix, il rêve de haine et inspire dans l'amour. Il agonise dans sa propre incompréhension, il se meurt de ses contraires, de ce paradoxe qui s'éternise et l'étouffe dans un étau doucereux. Il résiste, il se bat, il lutte pour survivre, pourtant il ne souhaite que mourir. Qui est-il vraiment ? Personne ne le connait mieux que lui, pourtant il ne se connait nullement. Il est un inconnu pour lui-même, il craint son propre être tandis qu'il se jette dans la bataille sans une hésitation.
L'Ensorceleur, le Loup, l'Ombre, quelque soit le nom que vous lui donnerez, vous ne saurez jamais qui il est. Il ne vous vouera jamais une entière loyauté, menant son double-jeu dans l'ombre, attendant son heure, patiemment.
Un dernier souffle.

Il n'est rien dans ce monde qu'il ne redoute plus que de voir resurgir les démons du passé. La douleur qui est sienne est indéfinissable, si grande qu'elle vous serait insupportable. La vie n'est qu'un long enfer, elle ne lui a jamais rien offert que le malheur. Le destin ? Que de niaiseries. Il n'existe ni chance, ni malchance. Juste la douleur. Juste la haine. Lui le sait, plus qu'aucun autre.

Mais, a-t-il seulement l'envie de conter toute cette histoire ? Pour lui-même, elle reste floue. Il se souvient des cris de haine, de souffrance, de chagrin. Il se souvient de son propre regard, écarquillé d'effroi, embué de larmes, chaque fois que son reflet d'ombre luisait à la surface de l'eau. Non, il ne veux pas vous dire. Pour la simple et bonne raison qu'il ne saurait l'expliquer, même en étant si doué avec les mots. Pour la simple et bonne raison qu'il a depuis tourné la page. Vous vous demandez sans doute s'il l'a oublié, ce passé. Peut-être, oui. C'est à vous de vous faire votre propre idée.

Appelez-moi PF, ou le Mégalodon. J'ai quelques milliard d'années. J'ai trouvé le forum quelque part. C'est bien évidemment ma première expérience en RPG, voyons !
Les codes du règlement sont auto-validés.

PF


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« Que fondent les flammes et brûle la neige, que dansent les démons de la folie... » - L'Ensorceleur.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les flammes de l'amour ^
» [Hobb, Robin] Les aventuriers de la mer - Tome 8: Ombres et flammes
» Cherche flammes d'Algérie
» Flammes de Tzeentch
» Tabitha King (et Michael McDowell) Calliope, la voix des flammes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dog RPG :: CHAPITRE I. Les protagonistes. :: Présentations :: Validées :: Chiens sauvages-
Sauter vers: